Swades




Ingénieur en chef pour la Nasa, Mohan (Shah Rukh Khan), Indien naturalisé Américain, a oublié sa nourrice après la mort de ses parents. Désireux de la retrouver et de la ramener avec lui dans son nouveau chez lui, Mohan prend des vacances et Air India. En revenant sur et surtout à sa terre nourricière, Mohan ne pouvait se douter qu'il serait plus proche des étoiles auprès de Gita, la maîtresse d'école (la belle Gayatri Joshi) qui a adopté sa nourrice et ne veut pas la voir partir en Amérique, auprès de Mela, le cuistot adepte du rêve américain, auprès du postier (lutteur à ses heures perdues qui a soif de connaissance et voudrait bien connaître Internet), auprès des enfants de Charanpur, qu'au sein de l'agence spatiale américaine et qu'au contact de ses satellites. Car Mohan va trouver en Inde son âme soeur ainsi qu'un but : aider Charanpur à sortir du moyen-âge autant dans les esprits (l'appartheid dictée par l'influence persistante du système des Castes, empechant certains enfants d'aller à l'école) que dans les infrastructures techniques (l'électricité aléatoire).
Dénonçant la parade favorite des Indiens qui évoquent la tradition pour faire obstacle au progrès (j'ai comme l'impression que vous commencez à aimer l'obscurité), le réalisateur ajoute une vertu sociale au spectacle toujours aussi coloré et enchanteur. A l'image de Mohan qui, en compagnie des enfants de Charanpur, chante les étoiles devant une toile géante victime d'une coupure d'électricité.

Aucun commentaire: