Les roploplos de Faye Valentine



C'est dit, et c'est la grande frustration de notre vie de cinéphage (Watanabe nous en ayant fait baver tout au long de la série), on ne verra pas les mirobolants (synonymes de mirobolants : extraordinaires, exceptionnels, inhabituels, étonnants, rares, bizarres, étranges, extravagants, abracadabrants, incroyables, invraisemblables, époustouflants, merveilleux, fabuleux, fantastiques, surnaturels, admirables, magnifiques, miraculeux, mirifiques, prodigieux, stupéfiants) roploplos de notre héroïne préférée, l'éminemment sexy Faye Valentine alias Space Gipsy, alias l'emmerdeuse galactique ("Pourquoi elle est pas née muette ?").
C'est pas nouveau, la série l'ayant maintes fois mise dans de scabreuses et intolérables situations (Watanabe lui a fait connaître les joies du bondage à maintes reprises, Watanabe lui a appris à nager dans les toilettes du Bebop, Watanabe lui a fait connaître toutes les positions, toutes les contorsions, toutes les expressions d'un corps humain en cellulo, donc infinies), Faye Valentine est en facheuse posture lorsque le grand méchant du film commence, pour notre plus grand plaisir salace, à l'effeuiller en découpant son légendaire et alléchant maintien. Hélas, dix mille fois hélas, l'idiot avait autre chose en tête, l'idiot avait d'autres visées que la poitrine de Miss Valentine.
Watanabe est un misérable.
Voilà, il fallait que tout cela soit dit.
Prochain épisode : le popotin et les guiboles de Faye.


2 commentaires:

tampopo a dit…

Roploplo quel joli mot ! Sur une autre tonalité "Boing", utilisé en japonais a aussi son charme...

Rom a dit…

Merci je vais le retenir. Et sans aucun doute le replacer. J'adore le japonais. Et sa tonalité.