Le Shah kajolé


A voir, dans Kal Ho Naa Ho, juste avant sa crise cardiaque, Shah Rukh Khan (Aman) croiser le regard de Kajol (Kajol), habituellement son âme soeur au cinéma, mais pas dans ce film où elle n'apparaît que lors de cette très brève occasion (gage de sa fulgurance), on peut mesurer combien ce couple vampirise la carrière de ces deux immenses acteurs, combien ce couple est plus entraînant et plus flamboyant que les plus légendaires des couples hollywoodiens, combien l'alchimie entre les deux étoiles est totale. Pour elles, nul besoin de baisers enflammés pour la faire ressentir, leurs sourires, leurs oeillades, leurs chants, leurs danses suffisant à traduire cette complicité unique.
A (vouloir) donner au spectateur, dans cette apparition magique, un immense plaisir et une immense émotion, à lui offrir ce merveilleux cadeau, on peut mesurer à quel point le cinéma de Bollywood est tout entier dédié à ces objectifs et construit pour les atteindre, à quel point aussi ce cinéma-là hérite de cette croyance hindouiste qui veut que, lors de chaque réincarnation, les âmes soeurs sont destinées à se retrouver, à quel point ce cinéma veut nous le faire croire. Et si tout cela était vrai...

2 commentaires:

yves a dit…

Tu sais que Ajay Devgan, le mari de Kajol, ne veut plus qu'elle joue avec Shahrukh, maintenant...

Rom a dit…

Ce que tu me dis là, je suis dégouté, j'espère qu'elle va divorcer ou moins radical qu'elle va lui dire de ne pas aller voir ses films.