Kuch Kuch Hota Hai

Les larmes et les rires sont fondateurs du cinéma indien, ils en sont les piliers.
Tous les personnages pleurent à la fin du film de Karan Johar. Le spectateur aussi. De joie et de bonheur. Rahul (Shah Rukh Khan) et Anjali (Kajol), faits l'un pour l'autre, sont enfin réunis. Par la grâce d'Aman, qui, lors de ses noces avec Anjali, voit dans les yeux humides de sa promise le reflet de Rahul et non le sien. Par la volonté de l'autre Anjali, petite fille de 8 printemps, fruit de l'union de Rahul et de Tina, morte en couche. Par la volonté de Tina (Rani Mukerji) qui légua à sa fille, outre le prénom d'Anjali, la mission de remarier son père à sa meilleure amie.
Ainsi soit-il. L'union aura bien lieu, scellée dans les larmes et dans les rires, dans le sourire de Tina revenant d'outre-tombe pour féliciter sa fille, fêtée par un amas de pétales de fleurs écarlates semé sur les mariés, célébrée par de fugaces pas de danse (ceux de la petite Anjali avec Aman) et par un seul refrain, terrassant : Ecoutez ce que chante le point rouge sur son front. Shah Rukh et Kajol ne danseront et ne chanteront pas cette fois-ci. Les larmes et les rires auront raison de leur entrain habituel à communier leur complicité dans le chant et la danse.
Pour l'éternité : Kuch Kuch Hota Hai...

2 commentaires:

A2line a dit…

KKHH... un de mes premiers bollywoods, vivement conseillé par les deux jeunes filles qui m'ont aidée à me repérer dans la boutique remplie de dvds inconnus.
C'est tout mignon, et je l'apprécie plus maintenant que j'ai vu d'autres films.

Le jeu de devinettes, et la scène qui suit entre Rahul et Anjali sont inoubliables.

C'est vrai que la fin est très émouvante. Tout le monde pleure, comme tu le fait remarquer, la première fois ça m'avais un peu déconcertée mais maintenant j'ai l'habitude.

Et les sourcils de Shahrukh forment de superbes tildes dans les moments d'émotion

Rom a dit…

Mon premier Bollywood est Veer-Zaara, je l'ai découvert par hasard sur le sat. Je n'étais à vrai dire pas vraiment motivé, je n'ai jamais été fan des comédies musicales d'Hollywood, et les séquences chantées me faisaient peur. Miracle, j'ai aimé le film, SRK m'a emballé (The Look et The Smile), je l'ai trouvé extremement émouvant, et les séquences chantées m'ont procuré bien des sensations, inédites. Je n'avais encore rien vu. Maintenant, les séquences chantées sont bien souvent mes passages préférés des films. Voir Bole Chudiyan, Maahi ve, Saanjani Ghar et surtout Soni Soni, Pairon Mein Bandhan (Mohabbatein), mes deux séquences favorites du cinéma tous genres tous pays confondus. C'est dire mon amour pour ce cinéma.