Tsunami








Difficile de faire plus terrible, ce flashback cathartique nous plonge dans un abîme d'émotions contraires. Impossible d'échapper à ce tsunami de sang et de lumière. Mais submerger n'est pas sombrer. Car l'abondance du sang ne saurait occulter la prédominance de la lumière. Une question se pose dès lors : quelle est l'origine de cette dernière ? Le halo qui éclaire le visage de la mère apparaît comme endogène, trouvant sa source dans l'amour qu'elle porte à son enfant. Ainsi, celui-ci est éclairé, inondé, de cet amour. Avec la volonté de l'aveugler. L'émotion émane donc principalement de la jeune femme. De la plus infime expression de son visage, d'une incroyable densité, à ce regard bouleversant, véritable océan d'amour. Elle sait qu'elle va mourir, mais ne pense qu'à son fils, à lui épargner la vision de sa mise à mort. Elle lui demande de détourner le regard. Il ne le fera pas. C'est la deuxième naissance de Dexter.

2 commentaires:

np a dit…

Bien vu, pour la lumière (étant donné qu'ils se trouvent dans un lieu complètement clos.

(Je viens de me faire la série y a pas longtemps, j'aime beaucoup...)

Rom a dit…

Vivement la saison 2.