Cookie

Buffy : Ok. Je suis un gâteau. Je n’ai pas fini de cuire. Je n’ai pas encore pris ma forme définitive de joli gâteau.
Je dois traverser cette épreuve, puis une autre, et peut-être qu’un jour, je m’apercevrai que je suis prête.
Que je suis un gâteau. Et si alors, je veux que quelqu’un me bouffe, ou plutôt se régale d’une
petite part de mon délicieux gâteau tout chaud, çà me va très bien. Ce sera le moment. Quand je serai cuite.

Angel : La pensée qu’on puisse se régaler… Je dois reprendre ton histoire de gâteau ?

Un missionnaire passionné et sanguinaire pour Angel, une levrette sauvage (voire plus si affinités) et des chevauchées fantastiques pour Spike. Buffy tout contre les vampires : une fois n’est pas coutume, et quand bien même ce ne fut pas intentionnel, le titre français de la série sied davantage aux aventures de la baiseuse de vampires. La création de Whedon, sous couvert d’une mission, est le récit d’une initiation, d’une éducation, donc d’une transformation. Profondément et intensément sexuelle. Les trois personnages principaux de la série, les héros de Whedon en général, sont tous à la recherche d’un cadeau, Spike désire une âme (une flamme ardente) pour pénétrer le coeur de Buffy, pour que le feu marche avec eux (« Je la sens, Buffy…mon âme. Le spectacle est garanti »), Angel désire un coeur (un pardon également) pour pénétrer l’âme de la jeune femme (la tueuse et le vampire maudit sont liés par le sang, seul Angel s’abreuvera de celui de Buffy, elle ne le confiera à personne d’autre !), Buffy l’ado est quant à elle à la recherche d’un statut. Celui d’une femme affranchie qui n’entend pas être pénétrée sans pénétrer ses partenaires. Buffy relate donc une histoire de pénétrations contradictoires, réussies ou manquées, et de jouissances. Donc aussi d’abandons. Autrement dit, Buffy relate l’histoire d’une jeune femme qui manie des pieux. A l’envie.

Les exemples de pénétrations ou de velleités de pénétrations abondent, voici parmi les plus fameux :
« Que le spectacle commence », annonce le démon chanteur dans l’épisode musical Once more with feeling, avant que Buffy ne pénètre son repaire, après avoir, sur une note spaghetti, envoyé valdinguer sa porte d’entrée.
« Je n’ai jamais avalé quelque chose d’aussi bon », déclare Buffy au principal Wood qui l’avait invité à dîner dans un restaurant français.
« Tu es prête à en finir, salope », lance Caleb à Buffy, avant d’engager un combat titanesque duquel il ne pourra finir qu’émasculé. Après qu’Angel ait déclaré : « Encore un truc que tu veux finir toute seule » !

« What more you want », Buffy ?

Aucun commentaire: