VIVE l'Empereur (et j'emmerde Karl Marx et tous ses adorateurs)!

"Enfin, le 5, à six heures moins onze minutes du soir, au milieu des vents, de la pluie et du fracas des flots, Bonaparte rendit à Dieu le plus puissant souffle de vie qui jamais anima l’argile humaine." 

Aucun commentaire: